mardi 18 avril 2017

Révolution Roaccutane (Acnétrait) : Bilan du 4ème au 6ème mois

Bonjour à tous et toutes, on se retrouve pour le bilan du 4ème au 6ème mois de mon traitement Roaccutane ! Cette fois j'ai dépassé pour de bon la moitié de cette aventure, car mon dermato évalue la durée totale du traitement à 9 mois


4ème mois (janvier) : Retour à la "normale"

A la fin du 3ème mois, après un essai désagréable à 50mg, ma dermato et moi-même avons choisi de faire un retour à 40mg par jour, car mes douleurs articulaires s'étaient amplifiées.

Résultat, les douleurs dues à mes tendinites aux tendons d'Achille ont diminué mais elles sont restées sensibles. J'ai testé quelques soins pour les soulager : VoltarenActigo Intense 2% (vs 1% pour la version normale), Ibuprofène en guise d'anti-inflammatoire, Roller Puressentiel pour les articulations. Mais leur effet global est resté assez faible finalement. On vit avec, car à côté je n'ai pas d'autre effet secondaire, même pas une sécheresse de la peau ! Et une forte volonté de mener ce traitement à son terme.

Concernant ma peau, j'ai subi quelques boutons sur le front et une joue, qui ont cicatrisé assez vite. Il faut savoir que ce sont les derniers "gros" boutons que j'ai eu !

5ème mois (février) : Amélioration sur tous les fronts

Mes tendinites qui ne passent pas continuent d'inquiéter ma dermato. Lors de nos rendez-vous j'insiste bien sur le fait que c'est le seul effet secondaire que j'ai à reprocher, même s'il est certes encombrant. Néanmoins, nous continuons, toujours à 40mg.

Vers la mi-février, mes tendinites s'améliorent enfin. Ce n'est pas la folie non plus, mais les douleurs diminuent, que ce soit le matin au lever (les plus intenses) que pendant le reste de la journée. Je n'ai pas d'explication car j'ai alors arrêté tous les soins cités au-dessus. De même, mes migraines se sont apaisées.

Concernant ma peau, là aussi ça va mieux. Pas de nouveau boutons, une peau qui cicatrise, avec des marques rouges qui s'estompent peu à peu, et finalement ma peau se lisse et devient douce. Inespéré ! Au point que pour la première fois de ma vie, j'ai osé me rendre au travail sans maquillage !

6ème mois (mars) : Mois de douleurs et de sécheresses

Début mars, quand je débarque chez ma dermato, je suis vraiment tout sourire : ma peau est lisse, pas sèche, mes tendinites vont mieux, bref ce traitement c'est alors le bonheur, enfin presque quand même :-). Du coup, ma dermato me propose de re-tester le dosage à 50mg, en terminant la boîte entamée en décembre. J'approuve, on part donc sur une quinzaine de jours à 40mg et une autre à 50mg, mélangés.

Ce test me tentait beaucoup, mais en vrai ça a été catastrophique. Je n'ai pas tellement ressenti cette différence de 10mg au début, mais ensuite, à partir de la mi-mars, j'ai pris cher.

Tout d'abord, mes douleurs lombaires se sont amplifiées. Je suis relativement habituée à ce type de douleurs car je les traîne depuis 2010. Mais là... J'ai été à la limite du lumbago chaque jour pendant 3 semaines, jusqu'à début avril. Cette douleur et cette raideur où tu sens clairement qu'avec un ou deux gestes de plus c'est le blocage garanti. J'ai passé plusieurs soirées allongée sur le côté ou assise le dos rond, incapable d'être redressée entièrement. Bref, une vraie galère !

Ensuite, les tendinites se sont à nouveau aggravées. Cette fois, j'avais non seulement les douleurs matinales habituelles, mais aussi tout au long de la journée. Sachant que mes journées de travail durent de 10 à 12h, debout la plupart du temps, ça en est devenu peu supportable. Au point de réclamer à mon médecin traitant fin mars une solution en attendant la fin du traitement Roaccutane. Je m'étais jurée de ne pas me plaindre et d'assumer jusqu'au bout ces effets secondaires, mais j'avoue flancher. Par conséquent, j'ai des rendez-vous de kinésithérapie à la fin du mois d'avril.

Concernant ma peau, pas de nouveau boutons, toujours une peau lisse et belle, jusqu'à même carrément oublier le maquillage (et non plus seulement oser) ! Par contre, j'ai eu des plaques de sécheresse intense sur les bras, et prise au dépourvu, elles commencent tout juste à vraiment cicatriser.

Bref, un mois assez difficile, surtout dans la deuxième quinzaine de mars.

7ème mois en cours (avril) : Et maintenant ?

J'ai revu le dermato le 2 avril dernier avant d'entamer le 7ème mois. Il a parfaitement compris que 50mg ce n'était vraiment pas possible, donc me revoilà à 40mg, et je serai à ce dosage jusqu'à la fin du traitement à l'Isotrétinoïne, d'ici fin juin/début juillet.

Suite à cette baisse, mon dos va mieux, mes tendinites pas vraiment mais le kiné va passer par là :-). Chose un peu étonnante, mon visage commence à présenter des marques de sécheresse : ma peau tiraille, rougit plus facilement que d'ordinaire, pèle un peu, et des petits boutons - que je suppose - de déshydratation sont apparus. Ma routine a changé et ça n'a pas l'air de plaire ! Mes yeux aussi se plaignent, avec une fatigue oculaire, des yeux rouges... Seule solution, des larmes artificielles de temps en temps.


Pour conclure, si je suis aujourd'hui très satisfaite des résultats du traitement Roaccutane (Acnétrait) sur mon acné, la multiplication des effets secondaires depuis un mois environ commence à peser dans la balance. Ceci dit, je tiens à préciser que je n'ai absolument aucun regret, et s'il fallait le refaire, je le referai sans hésitation !

Prête à échanger avec plaisir avec vous concernant ce sujet et l'acné en général :-)

Belle soirée !

La Bise

Image d'illustration issue du site Freepik

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire