vendredi 24 octobre 2014

L'Acné, le Dermato et Moi


Hello ! S'il y a bien une maladie de peau qui pourrit la vie de plein de gens, c'est bien l'Acné. Et pour une partie d'entre-eux, surtout les femmes, cela continue après l'adolescence. Et j'en fait partie. A 24 ans, l'acné arrivé voilà une dizaine d'années n'est jamais totalement reparti, et a même empiré depuis un an. Et c'est de l'acné inflammatoire : Des boutons rouges, bien visibles, qui mettent des semaines à cicatriser et qui personnellement me démangent (bien que le dermato m'ait dit que normalement ça ne gratte pas).

Je vais vous parler de ce sujet en 3 étapes, pour bien mesurer toute ma démarche :
- Ce que j'ai fait hier et aujourd'hui pour soigner ma peau,
- Les traitements proposés par mon médecin traitant,
- Ma première visite chez le dermatologue.

J'espère que vous lirez cet article jusqu'au bout même s'il est long ! Peut-être que cela vous encouragera à vous soigner plus vite :-).

Clic Clic pour la suite de mes aventures :
L'Acné, le Dermato et Moi - Bilan des 6 mois (avril 2015)
L'Acné, le Dermato et Moi - Un nouveau traitement ! (octobre 2015)
L'Acné, le Dermato et Moi - Consultation de printemps et modification du traitement ! (mai 2016)

Plein de produits mais pas de guérison

On se met plein de crèmes sur la face : des purifiantes, des asséchantes, des régénérantes, des cicatrisantes. Et puis on se dit que ces produits-là ont une composition cra-cra alors on puise côté aromathérapie et phytothérapie : huiles essentielles de Tea Tree, Géranium, Lavande Vraie... Huiles végétales de Jojoba, Noisette... Et cures de gélules de Bardane et Pensée Sauvage. Et puis la déception

Voilà à peu près mon parcours sans dermato. Il faut savoir qu'en mars 2013 j'ai eu une thrombose superficielle suite à une perfusion, et donc la pilule oestroprogestative m'est dorénavant interdite, à vie. C'était un très bon traitement de l'acné ! Aujourd'hui je dois donc me battre quotidiennement contre ce fléau, sans cette aide hormonale.

Alors je me suis résolue à consulter.


Avant le dermato, le médecin traitant

Le médecin traitant, c'est la première étape avant d'atterrir chez le dermatologue. Celui qui prescrit les premiers traitements. Je précise d'emblée que les médicaments que je cite sont vendus uniquement sur ordonnance et qu'il faut absolument que vous preniez avis auprès de votre médecin ! Lui seul sait ce qui vous conviendra.

J'ai d'abord eu de l'Erythromycine dosé à 4% (nom commercial Erythrogel en gel, et Eryfluid en lotion), un antibiotique local destiné à traiter l'acné inflammatoire papulo-pustuleuse (miam miam !). J'ai utilisé ce produit pendant des années, de manière irrégulière. Ça marchait plutôt bien ! Et avec 96% d'alcool le bouton est décapé. Mais depuis que je n'ai plus de pilule combinée (oestroprogestative), l'efficacité semble faible. Ma peau s'est-elle lassée ? Ou bien cet antibiotique ne suffit plus ? Dans tous les cas il a fallu changer.

2ème produit, le Cutacnyl, dosé à 10%. Le nom de la molécule active peut sembler compliqué : Peroxyde de benzoyle, mais c'est en réalité simplement de l'eau oxygénée. Qui dit eau oxygénée, dit décoloration des vêtements et des draps. Love <3. Malgré mes précautions, quelques vêtements en ont fait les frais et ça m'a gonflé. Alors niveau efficacité sur l'acné inflammatoire je ne dirai rien j'ai arrêté le traitement très rapidement ! J'ai recommencé l'Erythromycine.

3ème prescription. Cette fois mon médecin a choisi de combiner le traitement local à un antibiotique oral, la Doxycycline, dosé à 100mg. Il est destiné à traiter les maladies infectieuses et l'acné. 1 comprimé par jour pendant 3 mois. C'était de décembre à février 2014. Les 2 premiers mois j'ai vu une nette amélioration de mes boutons/de ma peau, mais l'effet a disparu pendant le 3ème mois de traitement. Quelle déception !

Peu après, je me suis vu prescrire de l'Effederm (existe en lotion, "cruel" selon le dermato, et crème), qui contient un dérivé de la Vitamine A Acide, le Trétinoïne, dosé à 0,05%. C'est un produit très irritant, qui provoque des desquamations de la peau, assez majeures en début de traitement. Il est tellement agressif que je ne l'ai vraiment mis tous les soirs qu'à partir de fin septembre.

En avril, je me suis dit qu'il fallait vraiment que je vois un dermatologue. J'en ai vu un en mai, qui s'est contenté de me dire que mon acné c'était "rien" et que je devais acheter une crème de marque X et une crème solaire. Si vous rencontrez un tel 'professionnel', fuyez !

Et début octobre, après l'été car les produits anti-acné sont photosensibilisants, j'ai pris rendez-vous avec quelqu'un d'autre.

Du sérieux et un traitement pendant 6 mois

A mon arrivée au cabinet, nous avons commencé par parler de mes traitements passés et leurs effets sur ma peau et mon acné. Donc ce que j'ai décrit dans la partie ci-dessus. Je n'ai pas parlé des huiles essentielles, en général les médecins n'y connaissent rien...  Puis il m'a demandé de montrer les zones atteintes. Le visage et la face externe des bras. Il me dit franco que je déchiquète mes boutons. Et que ça devrait pas me gratter (même si c'est le cas). Bon, je suis en tort, je rajoute juste à mon argumentaire qu'il y a de nouveaux boutons tous les jours. Et puis la surprise :

"Ah mais ce n'est pas de l'acné ça (sur les bras) ! C'est une kératose pilaire, vous allez garder ça pendant grosso modo vos 80 prochaines années ;-). Cela peut vous donner des boutons parfois mais tout ce que vous pouvez mettre c'est une crème émolliente à l'urée."

Alors les filles, si vous avez la peau rugueuse avec des petits boutons à cet endroit, ce n'est probablement pas de l'acné...

Ensuite, retour à son bureau. Il m'annonce qu'il comprend bien que l'acné me pose problème aujourd'hui, car c'est une maladie. J'oubliai même que c'était une maladie... Il m'explique ce qu'il se passe normalement, c'est-à-dire que l'acné est censée s'en aller après l'adolescence, mais chez certaines personnes, surtout des femmes, ce n'est pas le cas. Et pour nous les femmes, il existe 3 traitements :
1) La pilule oestroprogestative, qui m'est interdite.
2) Les produits locaux et antibiotiques oraux, dont l'effet sur moi n'est pas suffisant.
3) Le Roaccutane, traitement oral de 6 mois qui guérit définitivement 2 fois sur 3.

Le dermato m'affirme que le Roaccutane pourrait m'être prescrit dans mon cas, donc il m'explique tous les avantages, inconvénients (nombreux) et les devoirs de la patiente (prendre un contraceptif, faire des tests de grossesse par prise de sang tous les mois, surveiller le taux de triglycérides et cholestérol dans le sang). Il tient à me dire que les accusations comme quoi ce médicament causerait des dépressions sont considérées comme fausses aujourd'hui.

Mais avant de passer à cette dernière étape, il préfère me prescrire le duo local-oral pendant 6 mois. Au local, je vais appliquer de l'Erylik, une combinaison d'Erythmomycine à 4% et de Trétinoïne (comme l'Effederm) à 0,025%. Par voie orale, je vais prendre un antibiotique, la Tétracycline à 300mg (nom commercial Tetralysal) tous les jours pendant 3 mois puis la même molécule à 150mg pendant 3 autres mois.

Les dermatologues sont des 'vendus' quand ils conseillent des produits de parapharmacie, donc je ne dirai rien là dessus. Néanmoins, je retiens ce conseil que je partage avec vous : privilégier des produits hydratants-apaisants, spécifiques pour les peaux mixtes et grasses, mais qui n'assèchent pas encore plus la peau.


Je suis un peu déçue de ne pas faire directement le Roaccutane, mais je vais pas faire ma pessimiste ! C'est déjà bien de tester un nouveau traitement, qui sait peut-être qu'il marchera :-).

Clic Clic pour la suite de mes aventures :
L'Acné, le Dermato et Moi - Bilan des 6 mois (avril 2015)
L'Acné, le Dermato et Moi - Un nouveau traitement ! (octobre 2015)
L'Acné, le Dermato et Moi - Consultation de printemps et modification du traitement ! (mai 2016)


La Bise et Bon WE !

20 commentaires:

  1. Bonjour Delphine!
    Comme je te comprends... L'acné, ça atteint le moral et les traces restent longtemps (chez moi en tout cas...)... Pour ma part, j'ai laissé tomber l'aspect dermato... si cela t'intéresse, je t'invite à lire l'article qe j'ai rédigé sur ma nouvelle approche du problème : http://leschouettesfantaisies.wordpress.com/2014/11/02/mon-remede-miracle-pour-peau-mixte/
    Je te souhaite une amélioration rapide de ta peau!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello, désolée de te répondre que maintenant, je suis débordée... Merci pour ton passage. L'huile de jojoba je connais, je l'associe à l'HE de lavande (cicatrisante) et de citron (purifiante) le soir :-). Parfois je m'en sers pour me démaquiller, quand ma peau est trop sensible ! Ce n'est pas miracle pour moi mais ça fait du bien à la peau quand même. A bientôt !

      Supprimer
  2. Salut Delphine,

    Ou en es-tu de ton traitement ? L'as-tu suivi ? Quels ont été les résultats ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello,

      Merci de venir aux nouvelles :-)

      Mon traitement est toujours en cours, je n'ai pas écris de nouvel article car ça n'a pas changé. J'ai revu le dermato à la mi-janvier car j'avais perdu mon ordonnance et j'avais "peur" de descendre le dosage du Tetralysal de 300 à 150mg. Nous avons parlé de l'Erylik, il m'a dit que je n'en mettais pas assez (2/3 de tube en 3 mois, sachant que je n'en mets que sur certaines zones du visage, lui voudrait que j'utilise 1 tube pour 2 mois Oo) et que c'était pour ça que j'avais encore de l'acné (son affirmation me laisse sceptique). L'Erylik c'est très agressif, c'est un gel alcoolisé, ma peau pique terriblement à l'application mais je n'ai pas le choix...

      J'ai encore des poussées régulièrement même si sur le plan clinique j'ai moins de boutons selon lui. Quand je l'ai vu ça allait mais il m'arrive d'avoir des plaies très inflammées !

      Au final, il m'a prolongé le Tetralysal à 300 de 3 mois supplémentaires puis 150 jusqu'à l'été (juin), Je dois continuer l'Erylik en augmentant le dosage, avec arrêt cet été également.

      Bilan en septembre-octobre !
      La bise

      Supprimer
    2. Il ne t'a pas parlé d'Epiduo (adapalène + peroxyde de benzoyle) ?

      Je crois qu'elle est prescrite en 2nde intention, après échec de érythromycine en local (à vérifier). Cette crème (couplée les 3 premiers mois à de la doxycycline 100mg) m'a sauvé la peau (commencée mi sept 2014 tous les soirs. Un soir sur deux en janv 2015, un soir sur trois depuis 2 semaines).
      Alors c'est pas une balade dans le parc non plus cette crème, je vais pas te mentir.
      La 1ère semaine, elle m'a piqué, chauffée, "brulottée".
      Elle déshydrate à mort. Donc je la fais suivre une heure plus tard d'une crème réparatrice spécial peau sous traitement acnéique.
      Sans compter qu'en fin de tube, elle a tendance à sortir en triple salto arrière et à atterrir non pas sur le carrelage mais sur ton tapis de bain tout neuf (c'est plus drôle, belle tâche orange vif le lendemain. Youpi).
      Et pour finir elle coûte une blinde non remboursée (30 euros. Yep)
      Mais elle déboîte (grave). De 10 à 20 liaisons infectées et inflammées il y 5 mois, je suis passée à un, tout petit rikiki bouton (je gère, lol). Ma peau revit. Mes cicatrices commencent à partir, je retrouve une peau acceptable et ça me va (je laisse volontiers les peaux parfaites à Photoshop ah ah !).

      Par contre je te le dis pour ne pas que tu te précipites chez ton dermato : mon profil est différent du tien. Si j'ai comme toi une acné inflammatoire et infectée de sévérité moyenne, elle était très récente (moins d'un an quand j'ai commencé le traitement). Et je n'avais jamais fait de traitement lourd, juste Effizinc et Érythromycine en local.

      Epiduo m'a sauvé la peau mais je précise que j'ai été très disciplinée et que je l'ai mise TOUS-LES-SOIRS pendant 3 mois 1/2. J'ai suivi la prescription du médecin à la lettre. Je pense vraiment qu'un traitement ne peut marcher que s'il est suivi scrupuleusement et avec régularité.

      Tiens nous au courant, et tiens bon.

      Ah ! Oui ! Et SI, Monsieur le Dermato, un gros bouton infecté, des fois ça GRATTE (à mort) !

      Supprimer
    3. Très sympa de connaître ton parcours :-). Ah tu me rassures, quand je dis qu'un bouton d'acné infecté gratte, mes proches et le médecin peut regarde comme si j'étais une folle juste obsédée par ses boutons mdr !

      Ravie pour toi que ton traitement fonctionne. Je suis très appliquée à suivre le mien, tous les soirs et toujours à peu près à la même heure, que ce soit la gélule ou l'Erylik, mais je reste assez déçue. Il y a des semaines comme en ce moment oú ça va mais je traine des marques rouges de boutons qui m'ontfait la fête en janvier ! Et ça me rappelle sans cesse que je n'ai pas vaincu cet acné inflammatoire. Ce qui me fait le plus peur, c'est comment va réagir ma peau après l'arrêt du traitement !

      Supprimer
    4. Et non je ne connais pas Epiduo, étonnant que personne ne m'en ai jamais parlé alors que j'ai plusieurs fois affirmé (au medecin generaliste et dermato) que l'erythromycine me semblait moins efficace qu'avant.

      Supprimer
    5. Non t'es pas folle : des fois ça démange. Je confirme et re-confirme. Le pourquoi du comment j'en sais rien. Mais c'est comme ça.

      Moi aussi je flippe pour cet été car Epiduo suspend l'acné mais ne la guérit pas. Je poserai la question à mon médecin, mais j'ai déjà recommencé le Zinc (Effizinc, en vente libre, à prendre à distance des repas) en prévention, ça fait pas de mal.

      Pour Epiduo, elle n'est peut-être pas adaptée à ta problématique ? Ou alors si t'as dit au dermato que t'avais pas trop accroché au Cutacnyl, il est passé à une autre stratégie, vu qu'Epiduo contient aussi du peroxyde de benzoyle (Epiduo décolore SUPER BIEN.. J'ai ma main imprimée sur 2 serviettes de toilette...Voui)

      Les cicatrices : même combat que toi. Mais je me dis qu'une cicatrice est beaucoup plus facile à maquiller qu'un énorme boutard... C'est long à partir, je comprends oh combien, mais faut qu'on soit patiente :)

      Pi peut-être prend des photos ? Pas pour nous les montrer (enfin tu peux si tu veux), mais pour toi. Elles seront une preuve objective de l'amélioration, ça te donnera de la motivation. Je regrette de ne pas l'avoir fait, par contre j'ai tenu un journal de l'amélioration, c'est pas mal quand on n'est pas foutue comme moi de faire un selfie :D

      Supprimer
    6. Ah tiens Effizinc je ne connaissais pas. J'en prendrais ce été, à partir de mai-juin je pense du coup (on parle du soleil et des vacances, mais perso je serais pas en vacances cet été donc le soleil ne va pas ratatiner mes boutons à outrance^^).
      Pour Epiduo, je ne sais pas, pourtant je crois que je préférerai avoir des draps décolorés (des vêtements un peu moins...^^) plutôt que la peau dans cet état aujourd'hui : qui pèle énormément et hyper sensible. A moins que ce médicament fait ça aussi.

      Les cicatrices oui c'est vrai que ces marques rouges je les cache facilement derrière une simple BB Crème+poudre (inimaginable avant !) mais quand je démaquille tout réapparaît évidemment et c'est la douche froide chaque soir.

      Pas mal l'idée du selfie !

      Bonne journée

      Supprimer
    7. Effizinc, ça peut aider, mais ça ne guérira pas l'acné non plus. Disons que c'est un "plus" dans la guerre sans pitié contre l'acné. Chez moi, va savoir pourquoi, ça dézingue les boutons sur les joues... mais pas sur le menton et la mâchoire... Bon. C'est pas miraculeux, mais c'est toujours ça de pris. Tu peux le prendre en été car ça n'est pas photosensibilisant. Il faut juste faire gaffe à le prendre à distance des repas (compte deux heures) si tu veux pas te chopper des crampes d'estomac à te plier en deux (une histoire de "compatibilité" avec certaines céréales, il me semble, à vérifier).
      Ah ! oui ! Et mon médecin m'avait dit d'attendre au moins 3 mois de prises régulières avant d'estimer les résultats, et il avait raison (c'est ma 2ème cure). Patience patience, donc.... Ah ben je sais : ch'uis comme toi : je veux les résultats MAINTENANT !!! looool

      Avec Epiduo, si tu l'utilises seule (sans crème après je veux dire), ta peau risque de peler AUSSI (je crie pas, j'insiste lol). ET, elle risque de sensibiliser ta peau AUSSI. Evidemment, ça dépend des gens. Chez moi, quand je la mettais tous les soirs, impossible d'utiliser des huiles essentielles : je devenais rouge vif tout de suite. Ça s'est calmé quand j'ai espacé les applications à un soir sur trois. J'ai lu des témoignages ou ça se passait très bien, et d'autres ou c'était la cata, peau qui brûle tellement que la fille pleure. Alors à toi de voir avec ton dermato.

      Peut-être peux-tu essayer, avec ton traitement actuel, une crème réparatrice spéciale "peaux sous traitement anti acnéique" ? Il en existe plein. C'est ce que je fais, et j'ai eu de bons résultats, surtout le 1er mois où je douillais (comme toi peau qui pelait hyper sensible). Par contre j'attendais 1h ou 2 après Epiduo avant de la mettre le soir, et j'en remettais le matin. Ta pharmacie pourra surement t'en conseiller une qui te convienne ?

      Et puis pour le reste des soins, j'ai arrêté les gommages vu qu'Epiduo gomme à MORT (d'ou la peau qui pèle), j'ai fait des masques au miel (parce que je suis pas allergique et que ça hydrate, mais c'est pas pratique, je te l'accorde), et le reste c'était douceur, douceur, douceur.
      Pour les cicatrices, il me semble avoir lu que tu étais toute jeune : 24 ou 25 ans je crois ? Ou alors j'ai rêvé et il faut que j'arrête l'eau plate :D

      Si je n'ai pas rêvé alors console-toi car en général (sauf particularités) les peaux jeunes cicatrisent mieux et plus vite que les vieilles biques comme moi (j'ai 40 ans).

      On va s'en sortir, tu vas voir :)

      (merdalors, c'est pas des boutons qui vont nous empêcher de vivre, hein ? On est bien plus que nos boutons)

      A + :)

      Supprimer
    8. S'il faut 3 mois d'Effizinc pour de l'effet cet été, j'ai intérêt à m'y mettre bientôt ! Oui on veut les résultats maintenant, et d'un côté c'est normal, j'ai attendu longtemps avant de consulter en dernier recours le dermato.. Erreur hein :-) Je n'aurai pas du attendre.

      Si Epiduo décape autant que Erylik je vais rester sur mon gel alors x) ma peau pèle à nouveau en ce moment, quelle galère ! Je t'avouerai que ces crèmes réparatrices j'ai eu beau regarder en para je n'en ai jamais vu (ou alors j'ai regardé les yeux fermés !), tu as des références ?

      J'ai 24 ans tu peux continuer l'eau plate lol. Donc oui c'est sûr que je cicatrise mieux mais pas aussi bien que d'autres personnes.

      Perso je fais encore des gommages, ils me permettent d'éliminer les peaux mortes :-).

      Supprimer
    9. Je me suis basée sur cet article de Nelly pour mes soins : http://www.nelly-cosmetique.com/2011/09/30/traitement-acne/

      Du coup j'ai choisi l'Exfoliac réparatrice de Noreva, qui me convient très bien, qui sent bon, qui dure au moins 3 mois en utilisation bi-quotidienne. Par contre, elle fait un peu briller le matin. Perso ça ne me dérangeait pas : un coup de poudre matifiante, et hop !

      Mais sinon il y en plein d'autres :

      - Avène (Cleanance Hydra),
      - Aderma (Phys-AC Hydra),
      - Uriage (Hyséac Restructurant),
      - La roche Posay (Effaclar H),
      - Bioderma (Sébium Hydra),
      - Ducray (Keracnyl Repair)
      - et surement d'autres encore que je ne connais pas

      Ça dépend de tes exigences en matière de composition et des besoins spécifiques de ta peau. Je suis sure qu'une pharmacienne saurait te conseiller.

      Supprimer
    10. Hello, merci ! Ah oui Nelly fait de très bons articles je suis déjà allée sur son blog plusieurs fois. Je suis assez dubitative avec les conseils des pharmaciens, je trouve qu'ils sont souvent orientés pour les marques et non pour les patients.

      Merci pour ta liste !

      Toi ça fait longtemps que tu luttes, avant de prendre ta revanche en ce moment ?

      Supprimer
    11. De rien pour la liste :) Nelly aime beaucoup l'exfoliac de Noreva. Elle en parle à nouveau sur son dernier article.

      La guerre pour moi a commencé en décembre 2013.

      Avant c'était une acné essentiellement rétentionnelle. J'avais beaucoup de points noirs mais peu de boutons, mais que je tripotais....

      J'ai découvert les soins exfoliants à l'acide glycolique et là : catastrophe. Au pire, j'ai eu jusqu'à une vingtaine de boutons, tous douloureux, tous énormes et tous infectés, qui m'ont laissé de très gracieuses cicatrices creuses indélébiles.

      Je ne dis pas qu'il faut fuir l'acide glycolique : je sais que beaucoup de gens ont eu d'excellents résultats avec. Mais ma peau, va savoir pourquoi, n'a pas aimé DU TOUT.

      Les soins de parapharmacie ont un peu aidé , Effizinc aussi : début août 2014, j'avais 50% d'amélioration.

      Et puis fin août 2014, une grosse contrariété (est-ce lié ?) et bam ! Rebelote ! Et ce coup-ci, certains boutons étaient si proches les uns des autres que je n'arrivais pas à savoir si j'en avais un énorme ou cinq agglutinés sur un cm2....

      Et tu sais ce qui m'a le plus contrariée ? Ma gamine et mon mari qui n'osaient plus caresser ou embrasser mon visage, "pas parce que c'est moche Maman, mais je veux pas te faire mal" :(
      Le regard des autres, je le gérais tout à fait bien. Je suppose que c'est le privilège de l'age : au bout d'un moment, on cesse de s'excuser pour ce qu'on est et ce à quoi on ressemble.

      Et puis franchement, quand je regarde les peaux autour de moi, il y en a des jolies, mais aucune de parfaite ! Tout le monde a soit des rougeurs, des rides prématurées, des points noirs, la peau striée à cause de la déshydratation, des pores visibles et j'en passe ! Et c'est bien normal. Il faut avoir moins de 12 ans pour avoir une peau parfaite... ou un très bon fond de teint ! :D

      En avril 2014, j'avais consulté. Mais avec l'été qui arrivait, le médecin m'avait proposé ce qu'il pouvait. Effizinc a bien marché sur mes joues, mais pas sur la mâchoire et le menton. L'antibio en local : comme si je ne mettais rien.

      J'ai re-consulté en sept 2014 et là, ça a marché tout de suite.

      J'ai arrêté la doxycycline fin dèc et Epiduo il y a 8 jours. Pour l'instant, j'ai eu deux minuscules boutons qui sont partis en 24h. Sur une peau non inflammée et non infectée, forcément, les produits anti-acné de parapharmacie marchent mieux. Ils peuvent prévenir l'apparition de boutons mais soigner de gros volcans, c'était trop de boulot : il me fallait un bazooka :)

      Mais je ne crie pas victoire. Le gros test, ce sera août prochain, quand je serai obligée de m'exposer au soleil. Car même avec un indice 50, chapeau, lunettes, ma peau bronze un peu. Et le soleil sur l'acné... Tu sais.

      Supprimer
    12. La contrariété, le stress, les angoisses, c'est sûr que ça a une importance ! Nos hormones s'agitent, et c'est la cata.. Récemment j'ai eu un gros coup de stress, ça a déclenché mes règles <<-- Tut peut arriver donc.
      Des énormes boutons et des cicatrises creuses, tu as vraiment connu l'acné de l'horreur si je peux me permettre, je suis ravie pour toi que tu aie réussi à en voir le bout du tunnet :-) même si l'épreuve du feu approche doucement.

      Merci d'avoir partagé ton expérience, c'est sympa de te lire !

      Supprimer
  3. Disons que ça fait bizarre de se retrouver avec tout ça sur la figure quand à 39 ans on n'a jamais eu d'acné inflammatoire de sa vie.... Je me suis quand même demandée ce que c'était que ce b*rdel...
    Prochaine étape : l'épreuve du feu de cet été comme tu as dit.
    Et si ça se passe bien, traitement des cicatrices creuses chez un dermato l'hiver prochain.

    Pour l'instant, 11ème jour sans Epiduo, 4 boutons non infectés traités à l'HE de Tea Tree pure (parce que ma peau la supporte très bien. ATTENTION : Ce n'est pas le cas de tout le monde : faites un test dans le pli du coude avant de vous cramer le visage, hein, c'est pas anodin comme produit).

    Bilan : tous cicatrisés en 24 à 48h sans rougeur ni cicatrice (danse de la victoire lol). Mais ce n'est que le début....

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour les filles,

    J'attaque epidio depuis 2 jours, et si je vous écris c'est que je viens de chercher en triple vitesse "epidio ça brûle, ça pique" sur la barre de recherche Google, 10 min après avoir étalé ce gel sur tout mon visage .....
    Après 20min de lecture sur leplacarddedelphine =) Je commence à m'habituer aux brûlures et picotements ...

    Pour les cicatrices , j'ai trouvé la crème miracle ... Après avoir fait le tour des pharmacies, site, forum, et ce, depuis des semaines, mois, années, j'ai enfin la solution pour les cicatrices !!!!!!
    Tout simplement "cicatrice" de URGO !!!!
    Je précise aux pharmaciennes de bien le conseiller aux clientes qui recherchent ce type de crème miracle ... Et à chaque fois que je vais acheter mon tube, elles sont étonnées d'avoir ce produit efficace ...
    C'est étonnant de ne pas savoir qu'ils ont ça en rayon, c'est pourtant bien écrit sur le tube en gros : CICATRICE ..
    (Je l'ai trouvé grâce à une proche qui s'est fait opérer , et sa prescription pour la cicatrice était cette crème)

    J'espère vous aider dans le futur si vous suivez ce conseil ;)

    Par contre je n'ai aucune crème ou fiole magique pour nos poignées d'amour et nos petits kilos en trop hihi. (Ça c'est une autre histoire).

    Bon courage à toutes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Madmoiselle ! Ravie de te lire ici :-)
      Comme tu as pu le lire dans les commentaires, Epidio ça brûle et ça pique pendant plusieurs jours voire semaines le temps que la peau s'y fasse... Mais pour te 'rassurer' toutes les crèmes médicales - que j'ai utilisé - anti-acné provoquent ce résultat : Erythrogel, Erylik, Effederm (en lotion, sur le visage c'est le pire), Locacid.
      Ca fait plus d'un mois et demi que j'ai commencé Locacid et je me demande encore parfois le soir s'il faut vraiment que je l'applique car elle décape la peau ! Mais ya du mieux alors je continue **Warrior style**.

      Merci pour cette découverte Urgo Cicatrices, je ne connaissais pas du tout ! A dénicher en pharmacie donc. Les avis sur Beaute-Test sont quasi unanimes, et le tien m'encourage. Cet article date d'il y a un an (il y en a eu 2 autres depuis sur le même thème), mais le problème de l'acné et ses cicatrices reste présent.

      Bonne journée !

      Supprimer
    2. Bonjour,

      Merci pour ton retour aussi rapide.
      Aujourd'hui j'ai vu mon Dermato qui m'a prescrit de la cortisone.
      Je continuerai le traitement une fois que la peau ira mieux ... Et seulement sur les zones à traiter..

      C'est avec plaisir que je partage la découverte de "cicatrices" d'urgo.

      Bonne journée :)

      Supprimer
    3. Bonjour ! Je ne sais pas si tu repasseras par ici.. J'ai acheté Cicatrices d'Urgo (sur internet, pas trouvé ailleurs), j'aime beaucoup la texture, elle est fluide et pénètre vite, et l'hydratation est pas mal du tout. En plus, c'est une très bonne base de maquillage. Pour les cicatrices je ne sais pas, ça ne se voit pas au premier tube ça ^^. Je pense m'orienter vers une texture plus riche et plus hydratante pour la suite de l'hiver (les soins Biafine peut-être), mais ça reste une bonne découverte :-).

      Supprimer